L’artichaut, un remède naturel qui aide le foie

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

L’artichaut est une aide précieuse pour soutenir la digestion et la fonction hépatique

En phytothérapie l’artichaut (Cynara scolymus) est souvent utilisé, en synergie avec d’autres nutriments, dans la formulation de compléments alimentaires spécialement conçus pour soutenir le fonctionnement du foie et, en général, la dépuration de notre organisme. Les feuilles de cette plante possèdent des propriétés suivantes:

· fonction digestive;

· fonction hépatique;

· élimination des gaz;

· fonctions dépuratives de l’organisme

  • métabolisme des lipides.

Cette plante herbacée, largement utilisée dans les régions ayant des hivers doux et originaire des zones du Sud de l’Europe, en plus d’être un digestif, est certainement connue par beaucoup de gens comme un plat excellent, immanquable sur les tables des gourmets.

Les différentes utilisations de l’artichaut, de la Rome Antique à nos jours

La variante sauvage de la plante de l’artichaut était déjà connue des Grecs et Romains.

Dans la Rome Antique le médecin grec Dioscoride, au temps de l’empereur Néron, recommandait en effet l’utilisation des racines de l’artichaut pour obtenir des compresses à appliquer dans les aisselles ou d’autres parties du corps afin d’atténuer les odeurs désagréables.

La culture de la plante que nous utilisons a été introduite en Europe plus tard, probablement en Sicile par les Arabes.

Au XVe siècle l’artichaut était déjà utilisé à des fins alimentaires en Italie, même s’il ne jouissait pas de consentements culinaires univoques. Au XVIe siècle, la plante a commencé à être citée dans les recettes et même Catherine de Médicis devint son admiratrice.

Entre le XVI et le XIXe siècle, la plante a commencé à être utilisée également pour ses propriétés phytothérapiques: ses feuilles étaient en effet utilisées pour apaiser divers problèmes comme, par exemple, l’insuffisance hépatique.

Dans la même période plusieurs propriétés ont été attribuées à la drogue, dont particulièrement celles dépuratives et diurétiques, reconnues et exploitées encore aujourd’hui. http://www.drgiorgini.fr/

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »