A partir du riz fermenté une aide pour le contrôle du cholestérol

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

La monacoline k du riz rouge fermenté peut contribuer à maintenir les niveaux normaux de cholestérol.

Le riz rouge n’est rien d’autre que le riz “ordinaire” (Oryza sativa) soumis à une fermentation à l’aide d’une levure particulière qui lui confère la tonalité rougeâtre.

C’est l’activité de cette levure qui fait que le riz rouge soit particulièrement utilisé en phytothérapie: au cours du processus de fermentation, en effet, le riz s’enrichit d’une série de substances, dont la plus importante est celle qu’on appelle “monacoline K”.

Cette substance peut jouer un rôle important: elle contribue en effet au maintien des niveaux normaux de cholestérol dans le sang.

Le cholestérol est un composant essentiel des membranes cellulaires, mais un niveau excessif dans le sang du “mauvais” cholestérol peut prédisposer à l’apparition de divers problèmes, par exemple ceux de type cardio-vasculaire.

Le riz rouge est un aliment peu courant dans nos plats mais que nous devrons le plus souvent prendre en considération dans la création des plats.

En Chine cette céréale est utilisée traditionnellement dans la cuisine et prescrite, parfois sans fondements scientifiques particuliers, comme remède contre divers tracas (ce n’est pas par hasard que depuis des siècles, la culture orientale unit astucieusement le goût à la santé).

Il est en outre utilisé depuis toujours dans la cuisine de l’Empire du Dragon comme “garniture” des plats afin de leur donner la saveur ou comme ingrédient principal de certaines plats, comme le fameux “canard de Pékin”.

http://www.drgiorgini.fr

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »